Grands Magasins Pyrénées Andorre Actualités présentation du livre 'Los niños del mañana'

Loan Poulet présentera son livre à la Fnac Andorra

Loan travaille à Pyrénées Andorra au département de Formation et de Développement depuis 3 ans. Il y a quelque temps, il a décidé de s’impliquer sur le thème de l’éducation et du bullying et c’est ainsi qu’est né le livre "Los niños del mañana". Loan présentera son livre le vendredi 30 novembre au Forum de la Fnac. L’acte sera également présenté para Elena Aranda.

Nous avons obtenu une interview avec Loan Poulet pour parler de son livre "Los niños del mañana" :

C’est le premier livre que vous écrivez, Loan ?
C’est le premier livre que je publie, mais j’en avais déjà écrit un il y a quelque temps, que je commencerai à réviser et à reécrire avec l’intention de le publier.

Quelle a été votre inspiration pour écrire "Los niños del mañana" ?
Le harcèlement scolaire et l’éducation en général sont des thèmes qui me préoccupent beaucoup. Malheureusement, je n’ai pas eu besoin de beaucoup d’inspiration pour écrire le roman, puisque la plupart des pages racontent la réalité que j’ai vécue en tant qu’étudiant et professeur.

La partie sur la fiction sert à lier les faits et donner une structure "lisible" au roman, et cette partie que l’on nomme "inspiration" consiste principalement à écrire pendant des heures, reécrire, effacer, couper, rajouter et modifier les mêmes pages, la même histoire. Si j’avais attendu d’avoir de l’inspiration, j’en serais encore au premier chapitre !

Quelles sont les valeurs que vous transmettez ? C’est un livre pour apprendre ?
L’empathie. C’est le mot-clé que je veux transmettre. Le Bullying est un thème trop compliqué qui ne peut pas se solutionner avec deux ou trois actions. L’éducation à la maison, à l’école, le respect, le pouvoir de la communication, la diversité des élèves qu’il y a dans la classe... ce sont tant de facteurs qui ont un rapport avec le harcèlement que l’empathie est réellement l’ingrédient qui peut diminuer ce problème. Est-ce que nous enseignons l’empathie à nos enfants ? Et les professeurs à l’école ?
Avec le roman, je ne veux pas donner de leçons ; je ne suis pas psychologue et je n’ai pas la compétence pour dire ce qu’il faut faire ou ne pas faire. Je veux simplement donner une vision globale de la situation. C’est pour cela que j’explique la même histoire sous trois points de vue très différents : le harceleur, le harcelé et l’enseignant., qui juge ce problème avec une certaine distance. Je veux que le lecteur comprenne les trois personnages et en ressorte ses propres conclusions.

Pourquoi avez-vous décidé d’écrire sur le harcèlement scolaire ?
J’ai vu beaucoup d’enfants souffrir ce problème. Je trouve que c’est tellement injuste, et je les ai vus si désemparés que j’en ai eu le coeur brisé. En étant adolescent, j’avais également souffert et je sais un peu ce que c’est, et ce que l’on ressent. Je me mets à leur place et je sens que je ne peux pas rester les bras croisés. Il faut parler avec toutes les parties impliquées, montrer le support et la compréhension à celui qui souffre et ouvrir les yeux à la personne qui provoque le harcèlement, qui est souvent involontaire. Tous les enfants sont différents, ainsi, leurs visions des choses le sont aussi. Un quelconque commentaire innocent peut blesser un enfant, et peut-être qu’un autre ne lui donnerait aucune importance. Il faut apprendre à relativiser soi-même, et il faut aussi apprendre à relativiser aux autres.

Si vous souhaitez en savoir plus, nous vous attendons à la présentation du livre à la Fnac.

Suivez nous sur Instagram @pyreneesandorra
Top